Et si l'A45 ne se faisait jamais ?

La SCL travaille à l’annulation de ce projet

Lors du Grenelle de l’Environnement, nos gouvernants ont pourtant dit que :

  • la priorité ne sera plus au rattrapage routier mais au rattrapage des autres modes de transports
  • le XXIème siècle devra être le siècle de la révolution écologique
  • la capacité routière ne devra pas augmenter sur l'ensemble du territoire français
  • il n'y aura plus de projet autoroutier en doublon d'une autoroute existante.

Bien que la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) vienne d’être signée par le Premier Ministre, de nombreuses actions sont déjà lancées nous permettant de croire que l’A45 ne se fera jamais. Cette signature ne signifie pas la construction immédiate de l’A45.

La DUP a été validée sur des bases du passé : les décideurs sont coupables de ne pas prendre en compte la situation actuelle (coût du pétrole, pollution,consommation et artificialisation d’espaces agricoles, délocalisations, dérèglement climatique).

Nos concitoyens sont conscients des risques que leur font courir les projets autoroutiers et les mentalités vont continuer à progresser.

La SCL s’organise pour mener des actions concrètes – dont des recours auprès du Conseil d’Etat – afin d’obtenir l’annulation du projet A45.

La SCL demande aux deux députés DURAND et GUILLOTEAU d’agir enfin efficacement et de faire pression sur le gouvernement jusqu’à obtenir l’annulationdéfinitive de ce projet.

La SCL considère que les élus locaux ont été bafoués, qu’ils doivent s’impliquer encore plus et réagir :

  • grève administrative des municipalités
  • démission en bloc des conseils municipaux s’ils ne sont pas entendus par l’Etat.

La SCL considère que l’Etat nous a menti et que les citoyens ont été trompés : elle leur propose de se préparer à déchirer leurs cartes d’électeurs au cours d’une prochaine manifestation si le projet n’est pas annulé.

Le maillage autoroutier à péage, véritable « quadrilatère infernal » (A89, A45, COL et TOP) est une terrible menace pour toute la région.

Nous appelons tous nos concitoyens à une mobilisation générale à la hauteur des enjeux.

Fichier attachéTaille
2008 08 25 tract de mobilisation générale.pdf41.03 Ko