Interdiction aux camions de doubler sur l'A47

A47: l'interdiction de doubler pour les camions en test

Lors du rendez-vous que la SCL a eu avec le Préfet de Région Rhône-Alpes le 24 mars dernier, l'essentiel de l'entretien a porté sur notre opposition au projet A45 (Saint-Etienne/Lyon), doublon de l'A47 existante. Mais nous avons aussi présenté, parmi d'autres mesures, l'interdiction de doubler pour les poids lourds comme un gage de fluidité du trafic et de sécurité sur l'A47 entre Givors et Saint-Chamond. Le Préfet a aussitôt demandé à ses collaborateurs présents à cette réunion d'étudier la possibilité de cette mesure. La SCL se réjouit aujourd'hui que cette mesure soit envisagée sérieusement.

Le quotidien Le Progrès-Loire a réalisé un sondage à ce sujet : êtes-vous pour ou contre l'interdiction aux camions de doubler sur l'A47 ?

Sur 2 500 personnes qui ont répondu :

      - 89 % étaient favorables à l'interdiction de doubler pour les camions sur l'A47 entre Givors et Saint-Chamond.

      -   9 % étaient contre cette interdiction de doubler pour les camions.

Noël Collomb CoPrésident SCLNoël Collomb CoPrésident SCL

Noël Collomb co-président de la sauvegarde des coteaux du Lyonnais : « Nous sommes favorables à l'interdiction de doubler sur l'A47 entre Givors et Saint-Chamond pour les camions. Cela permettrait d'éviter des accidents, et eux ne gagnent pas tellement de temps en roulant sur la voie de gauche. Souvent les poids lourds mettent un ou deux kilomètres pour doubler et cela génère des bouchons. Bouchons qui créent de l'insécurité.

Nous sommes farouchement opposés à l'A45, c'est une autoroute pénétrante dans l'agglomération lyonnaise, et elle est contraire au plan de déplacement urbain.

De plus, le coût de sa construction est élevé. En 2003, l'enveloppe a été estimée à 1,8 milliard d'euros, et il reste près de 750 millions d'euros à trouver. Avec la crise, je ne sais pas où les collectivités vont trouver cet argent.

L'A 47 n'est pas plus accidentogène qu'une autre autoroute. En attirant l'attention sur ces accidents on essaye de nous vendre que la seule solution est la création de l'A 45.

Alors qu'une des solutions au problème est l'amélioration de l'axe existant. Notamment au niveau de la sécurité, et il faut réduire les nuisances pour les riverains. Et il faut favoriser le transport ferroviaire.

De plus, il ne faut pas oublier que la construction de l'A 45 traumatiserait le paysage, et les terres des agriculteurs. Les landes de Montagny, par exemple, ont été classées, et maintenant on voudrait y faire passer une autoroute. C'est incompréhensible ! »

 

Ci-dessous l'article du quotidien Le Progrès du 5 mai 2010 que j'ai copié grâce au lien suivant :

L'expérimentation d'interdiction de doubler pour les camions va être menée, à une date qui reste à préciser, entre Givors et Saint-Chamond.
 Jean-Louis Borloo a annoncé la mise en expérimentation de cette mesure. Le député du GierFrançois Rochebloine la réclame depuis plus de dix ans.

Des pays comme l’Allemagne ont déjà interdit tout dépassement par les camions sur les deux fois deux voies.

Jean-Louis Borloo, ministre de l’écologie, de l’énergie et du développement durable, vient de donner un sérieux coup de pouce au dossier estimant que : « la fréquentation de poids-lourds sur l’A47 est en effet importante. Des mesures d’interdiction de dépasser y paraissent effectivement pertinentes, en particulier pour améliorer la cohabitation des poids-lourds et des véhicules légers».

Elle porterait sur une interdiction de dépasser aux poids-lourds de plus de 3,5 tonnes sur une plage horaire à fixer, mise en œuvre par des panneaux de signalisation fixe. L’expérimentation, menée sur une durée de quelques mois, ferait l’objet d’une évaluation s’appuyant à la fois sur une analyse visuelle en temps réel des retours d’images disponibles et sur une analyse statistique des données recueillies.