Sauvegarde des Coteaux du Lyonnais

 

 

ALCALY - ALternatives aux Contournements Autoroutier de LYon  - association de 109 communes représentées par 1 500 élus et représentant 280 000 citoyens, cautionne sans réserve la lettre ouverte adressée à Monsieur le Préfet de la Région Rhône-Alpes par le Maire de VAUGNERAY Monsieur Daniel JULLIEN.

 

 

 

Mr LACROIX

Préfet du Rhône - Cabinet

Préfecture du Rhône

106, rue Pierre Corneille

69419 LYON Cedex 03

Vaugneray, le 21 septembre 2005

Lettre ouverte

Objet : Contournement Ouest Lyonnais

Monsieur Le Préfet,

Ce mardi 20 septembre, vous avez reçu les élus concernés par le Contournement Ouest de Lyon. L’invitation que vous avez lancée pour cette réunion avait fait naître un espoir : enfin nous allions être écoutés, enfin nos propositions allaient être discutées, évaluées. A l’issue de cette réunion, la déconvenue est à la hauteur de l’espérance qui était née.

En effet, pendant plus de deux heures, vous nous avez montré que tout ce que nous pouvions apporter au débat, n’avait pas de valeur. Que ce soit des élus parlementaires, des conseillers généraux ou des maires qui interviennent, aucun n’a pu trouver grâce auprès de vous, et vous faire admettre que nos propositions étaient autre chose que des positions d’égoïstes obtus. Vous avez opposé inlassablement votre proposition de concertation sur le tracé uniquement, mais jamais sur le fond. Nous avions la fâcheuse impression d’être dans la position du condamné, à qui l’on propose, sous prétexte de concertation, la corde ou la guillotine.

Vous nous avez démontré que ce projet est porté par les services de l’administration, puisque quel que soit le gouvernement, il avance.  Je ne suis pas contre le fait que l’administration ait des initiatives, à condition qu’à chaque étape elle valide ses choix auprès des représentants du peuple que sont les élus.

Le dédain avec lequel vous nous avez traités lors de cette rencontre, montre que vous faites fi de cette considération. Même les consultations du public n’ont pas grande importance à vos yeux. Ceci est pour moi assez grave, et je tenais absolument à faire part de mon sentiment, à vous et à l’ensemble des personnes concernées.

Ce n’est pas par ce chemin que vous obtiendrez facilement une coopération de la part des élus représentant plus de cent mille habitants, mais avez-vous besoin de cette coopération ?

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet, mes respectueuses salutations.

Un Maire attaché au bon fonctionnement des institutions,

Mr Daniel JULLIEN

                                                        

Copyright © 2002 SCL. Tous droits réservés.
Révision : 29 septembre 2005 .